Programmer un arrosage automatique

Sommaire

L'arrosage automatique vous permet de simplifier considérablement l’entretien de votre jardin pendant vos absences. En outre, il vous fait économiser environ 30 à 50 % d'eau par rapport à un arrosage manuel.

Différents systèmes d’arrosage sont envisageables : enterré ou de surface, par aspersion ou par goutte-à-goutte…. Tous ces systèmes sont gérés par un programmateur.

Pour programmer un arrosage automatique, vous devez d’abord choisir et installer un programmateur, puis le programmer selon vos besoins.

 

1. Choisissez le programmateur d'arrosage automatique adapté à vos besoins

Le programmateur est la pièce essentielle pour automatiser l'arrosage de votre jardin.

Il s’adapte à tous les systèmes d'arrosage :

  • arrosage enterré complexe ou simple arrosage de surface ;
  • arrosage par aspersion ou par micro-irrigation ;
  • arrosage de la pelouse, des massifs de fleurs, du potager...

Déterminez le nombre de circuits d'arrosage à piloter

Commencez par définir le nombre de « voies » (tuyau ou réseau d'arrosage) que vous voulez automatiser.

Exemple :

  • Une seule voie peut suffire pour un balcon ne demandant qu'un seul type d’arrosage ou pour l'arrosage d'une zone spécifique de votre jardin.
  • Plusieurs voies sont nécessaires si vous voulez programmer un arrosage différent pour chaque partie de votre jardin.

Note : les grands jardins, avec système d’arrosage intégré, peuvent requérir un grand nombre de voies, jusqu’à 15 parfois.

Optez pour le programmateur adapté à vos besoins

Plusieurs types de programmateurs existent sur le marché :

  • Le programmateur « nez de robinet » : il est placé en début de circuit, entre le robinet et le tuyau d’arrosage. Il convient très bien pour un réseau d’arrosage de surface installé par vos soins. La plupart sont électroniques, peuvent commander 1 ou 2 voies et vous permettent de programmer moments et durées d'arrosage.

Remarque : certains de ces programmateurs ne possèdent qu'une simple commande à molette et n'offrent pas la programmation en cas d'absence.

  • Le programmateur mural multivoies : il convient plus particulièrement aux réseaux d'arrosage enterrés. Ce sont des boîtiers fixés au mur, avec des commandes électroniques pilotant l'ouverture et la fermeture individuelle d'électrovannes. Cela permet de définir un grand nombre de circuits d'arrosage aux caractéristiques très différentes (jours de la semaine, heure, durée...).

Pour l'alimentation électrique, vous avez le choix entre un programmateur sur secteur (si une prise secteur se trouve à proximité de l’endroit où vous installez votre programmateur mural, par exemple), à piles ou à énergie solaire.

Note : les programmateurs à énergie solaire fonctionnent aussi par ensoleillement faible.

2. Installez votre programmateur d'arrosage automatique

Cas 1 : Installez un programmateur d'arrosage « nez de robinet »

Insérez tout simplement vous-même le programmateur entre votre robinet et votre tuyau d’arrosage en suivant le mode d'emploi du fabricant.

Cas 2 : Installez un programmateur d'arrosage multivoie

L’installation d’un programmateur d'arrosage multivoie est habituellement une affaire de spécialiste : plus complexe, elle nécessite de relier plusieurs électrovannes à une commande électrique.

Note : pour éviter le déclenchement de l'arrosage automatique en votre absence en cas de pluie, vous pouvez planter une sonde d’humidité dans le sol : reliée au programmateur, elle bloque le départ de la séquence d’arrosage si le sol est mouillé.

3. Programmez un arrosage automatique selon vos besoins

Un programmateur d'arrosage automatique vous permet :

  • De programmer les moments (jours, heures) et la durée d’arrosage de votre jardin ou de chaque partie de votre jardin.
  • De déclencher automatiquement le début de l’arrosage à l’heure dite.
  • De stopper l’arrosage lorsque la durée programmée est écoulée.

À quel moment programmer l’arrosage automatique ?

  • En été, programmez l’arrosage le soir, voire la nuit, afin de limiter les effets de l'évaporation d'eau.
  • Lorsque les nuits deviennent fraîches et que des gelées nocturnes sont à craindre, programmez l’arrosage de préférence le matin.

À quelle fréquence et pour quelle durée programmer l’arrosage automatique ?

La fréquence et la durée d'arrosage dépendent à la fois de la nature des végétaux, des conditions climatiques (temps sec ou pluvieux) et de la nature du sol : argileux, sableux…

Toutefois, de manière générale, il est conseillé d'arroser peu souvent mais longtemps la pelouse et les massifs de fleurs, plus fréquemment certains légumes du potager.

  • Pour votre pelouse : si elle est bien implantée (plus de 2 ans), programmez par exemple un arrosage tous les 2 à 4 jours pendant 12 à 20 minutes.
  • Pour vos massifs de fleurs :
    • Arrosage par aspersion : programmez par exemple un arrosage tous les 2 jours pendant 10 à 20 minutes.
    • Arrosage par goutte-à-goutte : programmez par exemple un arrosage tous les 2 jours pendant 45 à 75 minutes.

Pour votre potager :

  • Arrosage par goutte-à-goutte : programmez par exemple un arrosage tous les 2 jours (pour certains légumes, et dans certaines conditions, tous les jours) pendant un temps de 45 à 75 minutes.
  • Arrosage par aspersion : programmez par exemple un arrosage tous les 4 jours pendant 1 heure en terrain argileux, ou des arrosages plus fréquents mais moins abondants en terrain sableux.

Important : dans votre potager, afin de faciliter l’arrosage automatique, regroupez d'un côté les légumes peu gourmands en eau et de l'autre les plus gourmands.

Ces pros peuvent vous aider