Pompe d’arrosage immergée

Sommaire

La pompe d'arrosage immergée permet de puiser de l'eau afin d'arroser son jardin gratuitement. Placée dans un puits, immergée au fond d'un forage, d'un récupérateur d'eau de pluie ou dans une mare ou un étang, la pompe immergée est discrète et efficace.

Types de pompes pour l'arrosage

Il existe deux grandes familles de pompes d'arrosage.

Pompe d'arrosage de surface

Disposée à proximité du point d'eau, la pompe de surface peut être à moteur thermique (essence) ou électrique (sur secteur). Elle réclame une forte capacité d'aspiration pour faire monter l'eau jusqu'au niveau du sol et une capacité de refoulement pour distribuer cette eau jusqu'au point d'arrosage.

Pompe d'arrosage immergée

Placée en fond d'un puits, d'un récupérateur d'eau ou d'un étang, la pompe immergée est en permanence alimentée en eau. Elle ne réclame donc pas de capacité d'aspiration et sa puissance ne sert qu'au refoulement (élever de l'eau) jusqu'au point d'arrosage.

Elle est obligatoirement électrique (sur secteur), donc discrète et silencieuse.

 

Caractéristiques d'une pompe d'arrosage immergée

Juste descendue au fond du réservoir ou du point d'eau, la pompe immergée (ou pompe de relevage) est la plus simple à mettre en œuvre. Aucune infrastructure n'est nécessaire, pas de dalle à couler ni de local à prévoir. La pompe immergée ne réclame qu'une alimentation électrique à proximité. En voici les principaux constituants.

Crépine de la pompe

La crépine est une sorte de tamis par lequel l'eau environnant la pompe est aspirée. Intégrée dans le bas de la pompe, le rôle de la crépine est de laisser passer l'eau mais filtrée de ses grosses impuretés. En général, l'eau pour l'arrosage est une eau claire éventuellement sablonneuse ou vaseuse donc la granulométrie acceptée est inférieure à 4 mm voire à 10 mm au maximum.

Bon à savoir : la granulométrie est le diamètre des particules solides présentes dans l'eau de pompage que la pompe peut accepter sans dommage. On distingue les eaux de pompage selon la granulométrie qu'elles contiennent entre eaux claires (4 mm), eaux sales (10 mm), eaux chargées (35 mm), eaux vannes (45 mm). L'eau d'arrosage est soit une eau claire soit une eau sale en raison des particules de sable ou de vase en suspension.

Carrossage de la pompe

Il doit être parfaitement étanche à la profondeur d'immersion maximale de la pompe et protégé électriquement pour accepter l'immersion prolongée (indice de protection IP 9 ou 9K). On distingue les pompes d'arrosage immergées à corps plastique et celles à corps en acier inoxydable.

Moteur de la pompe

Le moteur est obligatoirement un moteur électrique totalement protégé contre les entrées d'eau. De la puissance du moteur dépend la hauteur de refoulement de la pompe. Il en existe deux types :

  • Le moteur monophasé : c'est le plus répandu, celui qui s'alimente directement sur le courant secteur classique (220 V) soit à l'aide d'un cordon à prise secteur muni d'une terre, soit à raccorder dans une boîte de dérivation. Le cordon est fixé et conçu de façon à être parfaitement étanche sur toute sa longueur.
  • Le moteur triphasé : plus professionnel pour les pompes les plus puissantes, il est alimenté sur le courant secteur à trois phases et neutre (380 V) soit à l'aide d'une fiche spécifique à 4 broches, soit à raccorder via une boîte de dérivation.

Important : attention à contrôler la valeur de la mise à la terre ou à réaliser une mise à la terre de qualité sur le raccordement servant à l'alimentation électrique. La présence d'un disjoncteur différentiel (500 mA) dédié à la pompe est indispensable et son déclenchement doit être testé.

Corps de la pompe

Vertical afin de limiter le diamètre, il est placé entre la crépine et le moteur ; c'est en règle générale un corps de pompe cellulaire (une seule turbine) ou multicellulaire (de 2 à 24 turbines) sur laquelle le moteur entraîne directement la ou les turbines qui assurent le refoulement de l'eau.

Du nombre et de la capacité des turbines dépendent le débit de la pompe.

Pompe d'arrosage immergée : critères de choix

Une pompe immergée d'arrosage se choisit selon plusieurs critères relatifs tant à sa localisation qu'aux besoins en eau du jardin.

Profondeur d'immersion

La pompe immergée de base est prévue pour une profondeur maximale d'immersion de 7 à 8 mètres en général.

Pour des profondeurs plus importantes, on choisit une pompe d'arrosage pour puits profond jusqu'à 9 mètres ou de grande profondeur depuis 40 mètres jusqu'à 185 mètres.

Bon à savoir : la profondeur maximale d'immersion doit être impérativement respectée car la pression de l'eau augmente considérablement avec la profondeur, or l'étanchéité et l'isolation électrique de la pompe sont calculées en fonction de cette pression maximale.

Type de pompe

Le type de pompe immergée est fonction de la forme et du diamètre de l'ensemble. Si, sur une pompe classique, le diamètre n'a que peu d'importance, pour les puits et forages étroits ou certains récupérateurs d'eau, il peut être nécessaire de choisir une pompe spécifique pour forage au diamètre standard de 110 mm.

Bon à savoir : pensez à un dispositif de descente, de relevage et de maintien de la pompe qui est généralement livrée avec un câble de sustentation en acier. Il est fortement déconseillé de laisser la crépine au contact du fond même d'un réservoir ou d'un récupérateur d'eau de pluie.

Sécurité "manque d'eau"

Une pompe immergée ne doit pas tourner à sec sous peine d'endommager ses composants. Dès lors que la pompe est immergée dans un contenant où l'eau peut venir à manquer, il est indispensable d'acquérir une pompe à sécurité "manque d'eau".

Constituée d'un flotteur externe ou intégré à la pompe, la sécurité arrête le moteur dès que le niveau de l'eau devient insuffisant au pompage.

Puissance du moteur 

C'est de cette puissance que vont dépendre le débit et la hauteur de refoulement de la pompe.

Une puissance de 600 W est le minimum pour un un récupérateur d'eau, une mare ou un étang peu profond ; pour des profondeurs d'immersion plus importante, la puissance du moteur peut dépasser 2 000 W.

Débit 

Il correspond au volume en litres ou en m³/h (mètre-cube par heure) que la pompe peut délivrer en continu.

Pour une pompe d'arrosage immergée dans un récupérateur d'eau de pluie, le débit peut être réduit, mais un débit d'au moins 3 m³/h est conseillé pour un jardin arrosé depuis un forage, un étang ou une mare.

Pression 

La pression de l'eau depuis la pompe jusqu'au jet ou au système d'arrosage intégré diminue avec la multiplication des longueurs des tuyaux et des réseaux. La pression de 2 bars qui correspond à celle d'une distribution classique du réseau est recommandée a minima mais on peut choisir des pressions plus importantes jusqu'à 18 bars pour de grands systèmes d'arrosage.

Performances

Débit, pression et hauteur d'élévation sont fonction de la puissance du moteur et du nombre de cellules du corps de pompe. On recommande :

Surface du jardin Débit Pression Hauteur de refoulement Puissance moteur
< 600 m² 3 à 4 m³/h 2 à 4 bars > 10 m > 650 W
< 1 000 m² > 4 m³/h 4 à 6 bars > 30 m 1 kW
> 1 000 m² 5 à 6 m³/h > 10 bars > 30 m 1, 5 à 2,2 kW

Bon à savoir : la plupart des pompes immergées d'arrosage sont équipées en sortie d'un raccord cannelé en diamètre 25 mm, pensez aux raccords et aux adaptateurs voire aux réductions pour alimenter votre réseau d'arrosage.

Achat d'une pompe d'arrosage immergée

Une pompe d'arrosage immergée possédant un moteur électrique, elle ne réclame aucun entretien si ce n'est un éventuel hivernage lors des longues périodes d'inutilisation. Un achat peut donc se faire aussi bien sur Internet que dans un magasin équipé ou non d'un atelier de réparation.

Les caractéristiques de la pompe ayant été définies selon les besoins en eau et la disposition de la pompe, l'achat se fait en fonction de la durée de la garantie proposée et en faisant jouer la concurrence.

Exemples de prix : selon ses performances, une pompe d'arrosage immergée de qualité à corps inox avec sécurité manque d'eau se trouve à moins de 200 € (monocellulaire, monophasée 700 W, débit 2,7 m³/h, pression 3,5 bars) jusqu'à plus de 1 000 € (multicellulaire, triphasée, 2 200 W, débit 6 m³/h, pression 18 bars).

Pour en savoir davantage sur l'arrosage :

Ces pros peuvent vous aider